UA-63243504-1

Ecologie quotidienne

  • Pochette à couverts fraise

    Aujourd'hui nous allons parler (encore) de fraise et un peu d'écologie.

    Suite à la lecture de l'ouvrage formidable de Béa Johnson "Zéro déchet" (sur lequel je ferais un post plus tard), j'ai fait un petit calcul : en mangeant chaque midi où je travaille dans des lieux de restaurations rapides, j'utilise et je jette en moyenne 230 paires de couverts en plastique par an. Et autant de gobelets et de contenants.

    Multipliez ceci par le nombre d'employés obligé de faire comme moi (nous n'avons pas de salle de restauration sur notre lieux de travail), puis par le nombre d'entreprises puis par le nombre d'années de travail... Aaaaargh ! C'est tellement énorme que cela donne le vertige.

    J'ai donc décidé de trouver une petite place dans l'énorme bazar de mon sac à main pour une paire de couverts réutilisables. Et pour les retrouver facilement, j'ai choisi de me fabriquer une petite pochette en crochet.

    Voilà le résultat final ( et vous comprenez maintenant pourquoi je parle de fraise...) :

    fraise, pochette, crochet, couverts

    N'est-elle pas adorable ? Qui aurait encore envie de manger avec d'horribles couverts en plastique quand on peut utiliser une pochette aussi mignonne ?

    La réalisation est assez simple :

    • j'ai crocheté une bande de 42 cm : 4 cm en maille serré et le reste en demi-bride avec de la laine rouge et un crochet n°4.
    • j'ai brodé les pépins avec de la laine noire.

    IMG_20150526_183448221.jpg

    • j'ai doublé l'intérieur avec une bande de tissu rouge (Ikea) mais pas jusqu'en haut pour laisser de la souplesse au rabat.

    IMG_20150526_183503658.jpg

    • j'ai replié le tout et cousu les côtés toujours avec la laine.
    • j'ai crocheté une cordelette en 2 rangs (une chainette et un rang de maille serré) avec de la laine verte pour rappeler les feuilles.
    • je l'ai accroché sur le rabat.
    • j'ai cousu un bouton noir tout simple.

    IMG_20150526_194544992.jpg

    IMG_20150526_194607004.jpg

    Attention, si vous voulez refaire le même, il est prévu pour une fourchette à dessert. Si vous voulez utiliser un couvert standard, il faut faire la bande de départ un peu plus longue.

    Si vous voulez des détails ou juste me donner votre avis, laissez un commentaire !

  • Un toit pour les abeilles

    Aujourd'hui nous allons parler de miel, d'abeilles et d'éco-solidarité.

    Jusqu'à pas longtemps, quand on me parlais d'abeilles ou de miel, j'avais en tête plus ou moins ça :

    maya, abeille, miel,

    winnie, miel, abeille

    voire

    miel pop, abeille

     

    Puis j'ai lu un article sur cette association formidable qui nous explique que les abeilles, c'est bien plus que ça, et qu'elles sont terriblement en danger. Entre les pesticides, la pollution et les maladies qu'elles attrapent, leur population diminue de plus en plus et ça commence à devenir carrément dangereux pour nous.

    En effet, saviez-vous que les abeilles sont les pollinisatrices de 80% des plantes à fleurs et 3/4 des cultures : ce qui incluent les fruits, les légumes mais aussi des trucs vitaux comme le cacao ! Et sans cacao, plus de Nutella sur sa crêpe en été, pas de chocolat chaud en hiver, pas de p'tit carré noir le soir devant la télé... Bref, la grosse catastrophe quoi.

    Heureusement il existe une association qui essaye d'enrayer cette destruction massive : Un toit pour les abeilles

     

    un toit pour les abeilles, association, abeille

     

    Cette association vous permet d'aider les abeilles en aidant les apiculteurs à leur fournir un toit et tout ce dont elles ont besoins pour survivre au quotidien.

    La démarche est très simple et hyper rapide. Il existe plusieurs formules suivant votre budget et vous pouvez même choisir la ruche que vous voulez parrainer sur une carte, avec une photo de l'apiculteur, un descriptif de son parcours, bref tout ce qu'il faut savoir avant de vous lancer.

    Une fois inscrit, vous pouvez rencontrer votre apiculteur, rendre visite à la ruche, vous recevez des photos de vos abeilles et surtout, vous recevez des pots de miel personnalisés directement chez vous ! Fini le miel que vous achetez en grande surface qui vient de super loin. Vous connaitrez (quasi) personnellement les abeilles qui ont produit le miel que vous tartinez le matin sur vos biscottes.

    Le principe fonctionne aussi pour les entreprises qui veulent parrainer des abeilles, voire installer des abeilles sur leur toit !

    Personnellement, j'ai choisi la première formule à 8€ par mois. L'inscription dure un an avec un prélèvement automatique. Je fais ça en famille, avec ma maman, ce qui nous revient à 4€ par mois chacune. Cela nous permet de parrainer 4000 abeilles (10% d'une ruche) et de recevoir 6 pots de miel de 250 gr. 

    8€ c'est le prix d'un livre de poche, d'un magazine et d'un mars, d'un vernis à ongle, d'un menu chez McDo. Bref, que des choses dont je peux me passer une fois par mois si ça permet de sauver un petit peu notre planète. 

    Alors je sais, vous vous dites peut être que c'est plus fun de parrainer un bébé éléphant qui apprend à faire de la peinture ou qu'un bébé phoque c'est vachement plus mignon qu'une abeille, et que ça gêne moins pendant les pique-niques d'été, mais elles ont un rôle vital dans notre écosystème. Leur disparition dans certaines régions a déjà des répercussions désastreuses.

    Je vous invite donc vivement à faire un tour sur leur site internet, hyper ludique et absolument pas moralisateur : un toit pour les abeilles

    Inscrivez-vous, parlez-en autour de vous et faites dégustez votre propre miel ! C'est un acte écologique, éco-responsable, éco-solidaire et complètement indispensable !

     

     

    un toit pour les abeilles, association, abeille

     

     

    ps : tout les chiffres cités viennent du site "un toit pour les abeilles".

    Merci